Tout savoir sur la Maintenance applicative
juin 28, 2022
Maintenance applicative sur mesure

Elle est également connue sous l’appellation Tierce Maintenance Applicative (TMA), et consiste à sous-traiter le service de maintenance de l’ensemble des applications ou uniquement une partie et ce, auprès d’un prestataire professionnel externe à l’entreprise. Il s’agit d’un service d’infogérance dont l’objectif principal est d’assurer la disponibilité, la performance et la fiabilité de l’application. Étant évolutive selon ce dont l’entreprise décline comme besoins mais également selon la nature de son activité, le sous-traitant professionnel doit pouvoir effectuer les ajustements nécessaires à l’application afin de s’aligner à l’évolution des besoins.

Les différents types de TMA

La maintenance des applications se décline sous différentes formes pour différents supports. Étant développée en PHP pur, ou basée sur des frameworks, une application subit des contraintes spécifiques en ce sens que son cycle de mise à jour des bases logiciels prend plus de temps étant assorti d’un besoin en matière de maintenance des applications qui est plus important.

  • La maintenance évolutive : elle vient en réponse à l’apparition de nouveaux besoins à travers l’intégration de nouvelles fonctionnalités. Le sous-traitant définira après avoir obtenu l’aval de l’organisation cliente, les différentes spécifications fonctionnelles ainsi que le cadre du besoin en question.
  • La maintenance préventive : comme son nom l’indique, ce type de maintenance applicative vient en prévention à de possibles dysfonctionnements pouvant apparaître au niveau de l’application. Le sous-traitant effectue des opérations de prévention afin d’éviter lesdites anomalies ou tout du moins d’en réduire au mieux leur apparition. Il est essentiellement question d’opérer une mise à jour de l’environnement d’ordre technique de l’application.
  • La maintenance corrective : elle vient en dernier lieu lorsqu’une anomalie se produit et qu’il faudra procéder à sa correction. Il est également question de correction des erreurs survenus au niveau de l’application. Le sous-traitant définira le degré de gravité de l’anomalie ainsi que le degré d’urgence d’une opération d’intervention. Très souvent, il est question de modifier le code source de l’application.

La maintenance des applications a-t-elle des avantages ?

En recourant à un service de maintenance applicative sur mesure, ce qui est le plus fréquent, une organisation peut bénéficier d’un nombre d’avantages :

  • Un budget optimisé : la maintenance des applications se base désormais sur une formule permettant à l’entreprise de profiter d’une offre sous forme d’un forfait prépayé évitant ainsi de gaspiller ce qu’elle n’a pas eu besoin de consommer. Pour une meilleure maîtrise des coûts, la TMA peut recourir aux fonctionnalités du worflow de manière à ce qu’il y ait un devis validé par l’entreprise en cas de dépassement du temps habituel d’intervention.
  • Une expertise confirmée : faire appel à un sous-traitant en maintenance application permet à l’organisation de profiter du savoir-faire et de l’expertise nécessaires pour le maintien de ses applications grâce à une équipe de consultants dédiée, qui se fait au fait des nouvelles technologies constamment.
  • Un service personnalisé : La TMA a pour avantage principal la diversité des services sur mesure qu’elle offre. Cela permet à l’entreprise de ne choisir que les services dont elle a besoin et bénéficier ainsi d’un service personnalisé répondant à ces différents besoins en matière de maintenance.
  • Une garantie de sécurité : la maintenance applicative va permettre de pérenniser les investissements d’une entreprise au niveau de ses systèmes d’information en gardant tout le contrôle de son parc applicatif ainsi que de mettre en place un système de contrôle des différents coûts liés à la maintenance des applications.
  • Un contrôle informatique : la maintenance des applications permettra d’installer une opération offrant d’accompagner dans l’enchaînement des évolutions faites lors des opérations d’intervention et ce, grâce à des outils tels que les KPI.

Le déroulement d’un projet de maintenance des applications

Un projet de maintenance application se déroule de manière générale sur trois étapes à savoir : la prise en main, la maintenance et la réversibilité. La première phase est la clé de réussite d’un projet de maintenance applicative. En effet, le sous-traitant procède à la découverte de l’objet de la maintenance, de la documentation y afférent ainsi que de toutes les données indispensables à l’exécution du projet. Vient ensuite la seconde phase, celle de la maintenance au cours de laquelle, l’équipe de sous-traitant effectuera la correction des erreurs repérées et par ricochet apporter les améliorations requises aux applications. Dans certains cas de figure, il peut s’avérer nécessaire que l’équipe intègre de nouvelles fonctionnalités. Pour finir, la troisième et dernière étape consiste en la réversibilité en ce sens que les compétences en matière de TMA sont transmises dans le cas où l’entreprise décide de gérer la maintenance applicative en interne ou la confier à un nouveau prestataire. Lors de cette étape, une formation est dispensée aux nouveaux utilisateurs au sein de l’entreprise.

Sous quelles formes une maintenance applicative peut-elle être proposée ?

Les sous-traitants professionnels chargés de projet de maintenance des applications proposent plusieurs formes de services de TMA dont chacun correspond à des exigences particulières de l’entreprise client ainsi qu’à son environnement.

  • Maintenance des applications au forfait : ce type de forfait est dédié aux organisations opérant dans le cadre d’un environnement stable et décline une obligation de résultats, de coûts ainsi que de délais.
  • Maintenance des applications en régie forfaitée : contrairement au premier type, ce contrat est destiné aux entreprises qui évoluent dans le cadre d’un environnement variable assorti d’obligations de résultats et d’outils qui peuvent évoluer tout au long du cycle de la prestation.
  • Maintenance des applications sous forme de carnet de tickets : il s’agit d’un contrat qui est proposé aux organisations opérant dans le cadre d’un environnement d’intervention limité ainsi que déclinant des besoins déterminés dans le temps.

Une maintenance des applications ne peut être installée que lorsque l’application ou le site web est mis en marche et est stabilisé par les soins de l’ancien sous-traitant. Cette démarche empêche des interventions simultanées de différents sous-traitants sur un même code source. Lorsque la prise en main prend fin, la maintenance des applications est considérée comme mise en marche factuellement. Ainsi, le prestataire chargé de la TMA pourra mettre en place les corrections requises ainsi que les progressions revendiquées demandées par l’organisation cliente. Les experts du domaine recommandent vivement de procéder initialement la maintenance des applications par l’installation de corrections de moindre ampleur pour passer par la suite à celles qui sont plus complexes, ce qui est à même de permettre une réelle progression au niveau des compétences.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles récents
Pourquoi utiliser un logiciel CRM ?

Pourquoi utiliser un logiciel CRM ?

Pourquoi utiliser un logiciel CRM ? Toute entreprise fait face à une gestion quotidienne de la relation client impliquant ainsi l’utilisation d’un...

Articles similaires
Tags